Share to Facebook Pinterest Share to Google

Hilary Balu

Né à Kinshasa en 1992, 

Vit et travaille à Kinshasa

 

 

Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, Hilary Balu oriente ses recherches sur sa culture, son pays, et plus largement sur l’Histoire du continent africain pour se détacher d’un enseignement académique qu’il estime trop formaté par les codes esthétiques de l’art occidental.

Ses peintures témoignent de la transformation de la société africaine soumise aux conséquences de la mondialisation et de la société de consommation. Présent dans la plupart de ses œuvres le Nkisi Mangaaka, sculpture divinatoire ancestrale, est le symbole d’une mémoire collective négligée au profit de nouveaux symboles du capitalisme. Dans sa dernière Série, Voyage vers Mars, Hilary Balu met en scène de façon métaphorique la tragédie de la migration contemporaine, la fuite d’une population vers un autre continent comme des cosmonautes quittant la terre devenue invivable pour aller sur une autre planète, sur Mars.

 

Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions internationales telles que « Fiction Congo » en 2019 au Musée Rietberg, « Congo Stars » en 2018 au Kunsthaus Graz, ou encore « Kinshasa Chroniques »  installée en 2018 au Musée International des Arts Modestes de Sète et qui sera présentée à la Citée de l’Architecture & du Patrimoine le 14 octobre 2020. Il a participé à plusieurs résidences : à la Fondation Montresso à Marrakech, à l’Atelier Solar à Madrid, à la résidence Pro Helvetia à Genève et à l’Université de Johannesburg.

Né à Kinshasa en 1992, 

Vit et travaille à Kinshasa

 

 

Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, Hilary Balu oriente ses recherches sur sa culture, son pays, et plus largement sur l’Histoire du continent africain pour se détacher d’un enseignement académique qu’il estime trop formaté par les codes esthétiques de l’art occidental.

Ses peintures témoignent de la transformation de la société africaine soumise aux conséquences de la mondialisation et de la société de consommation. Présent dans la plupart de ses œuvres le Nkisi Mangaaka, sculpture divinatoire ancestrale, est le symbole d’une mémoire collective négligée au profit de nouveaux symboles du capitalisme. Dans sa dernière Série, Voyage vers Mars, Hilary Balu met en scène de façon métaphorique la tragédie de la migration contemporaine, la fuite d’une population vers un autre continent comme des cosmonautes quittant la terre devenue invivable pour aller sur une autre planète, sur Mars.

 

Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions internationales telles que « Fiction Congo » en 2019 au Musée Rietberg, « Congo Stars » en 2018 au Kunsthaus Graz, ou encore « Kinshasa Chroniques »  installée en 2018 au Musée International des Arts Modestes de Sète et qui sera présentée à la Citée de l’Architecture & du Patrimoine le 14 octobre 2020. Il a participé à plusieurs résidences : à la Fondation Montresso à Marrakech, à l’Atelier Solar à Madrid, à la résidence Pro Helvetia à Genève et à l’Université de Johannesburg.

Télécharger : Biographie