La galerie MAGNIN-A est heureuse de présenter une exposition personnelle de Romuald Hazoumè à la FIAC 2019: “Zo Cooter”.


Romuald Hazoumè, (né en 1962), présente un ensemble composé de l’œuvre « ZoCooter » ou scooter de feu, accompagné de photographies de masques bidons et de peintures. L’ensemble de ces œuvres évoquent le rituel pratiqué par les trafiquants d’essence qui risquent leur vie en traversant la frontière du Bénin au Nigéria sur des motocyclettes chargées d’essence frelatée. Ces jeunes hommes, appelés « Kpayoman », consultent les oracles avant chaque voyage. Leur destinée est liée aux « signes » qui apparaissent, les autorisant ou non à « sortir » pour traverser la frontière, ces signes se retrouvent dans les peintures présentées ici. Ces signes proviennent du système de divination du « FA », fondement du Vodun, dont l’artiste se revendique.


Element central de ce trafic d’essence, Romuald Hazoumè se saisit de l’objet du masque, stéréotype primitiviste, et le réinterprète à partir de ce que ce trafic pétrolier a de plus visible : les jerrycans. Détournés, ces masques deviennent des représentations de sa vision de la société, d’évènements et problèmes mondiaux. Ils sont le symbole même de l’acculturation entre Afrique et Europe.


« Je suis le poumon et le cœur du monde », de Chéri Samba, accompagne cet ensemble d’œuvres de Romuald Hazoumè. Elle vient répondre aux problématiques soulevés par Romuald Hazoumè sur les liens Nord - Sud, et rappelle avec ironie la dépendance de l’Occident envers les pays d’Afrique Subsaharienne.

Télécharger : Dossier de presse